Echange de tires entre gendarmes et criminels pour liberer une otage

Echange de tirs entre des éléments de la gendarmerie royale et une bande armée dans la région de Tabrant près d’Al Hoceima. Les malfrats séquestraient la propriétaire d’un café et exigeait une rançon. L’otage est sortie indemne et les membres de la bande ont réussi à s’échapper.

gendarmes

La région de Tabrant relevant de la province d’Al Hoceima a été le théâtre mercredi d’échange de tirs entre des éléments de la gendarmerie royale et une bande armée qui séquestrait la propriétaire d’un café lui exigeant une rançon contre sa libération, rapporte le quotidien Al Massae dans son numéro de ce vendredi 27 février.

Se référant à ses sources, la publication arabophone avance que les forces de la gendarmerie royale se sont rendues à Douar Béni Bouchibent après que le propriétaire du café ait réussi à échapper à la bande criminelle, ajoutant que les gendarmes n’ont pas pu arrêter les membres de la bande vu leur grand nombre, ce qui les a poussés à demander du renfort.

Selon les mêmes sources, la mobilisation des forces de la gendarmerie royale a eu lieu suite à de nombreuses plaintes déposées par la population de Tabrant, soulignant que les membres de cette bande comptent à leur actif plusieurs actes criminels des mois durant en utilisant différents types d’armes.

Et de poursuivre que les éléments de la gendarmerie royale ont tenté de relâcher le propriétaire du café mais ont été surpris par une riposte farouche de la part des huit criminels qui les ont affrontés par des tirs de balles, soulignant que les habitants de cette région se sont plaints à maintes reprises des pratiques d’intimidation auxquelles ils font l’objet notamment les menaces répétées contre les citoyens et les vols de leur biens.

Les membres de la bande se sont également adonnés à des actes de vandalisme sur la route régionale n° 509 reliant Issaken à Lakhlalfa et la route nationale n° 8 reliant la région de Lakhlalfa  à la route nationale n° 2, ajoute la publication.

Dans des déclarations au journal, les habitants de la région ont salué la bravoure des forces de la gendarmerie royale qui ont pu affronter les membres de la bande criminelle, s’interrogeant par la même occasion sur l’origine de ces armes utilisées par les criminels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s