Les moqaddams et chioukhs mobilisés contre daach

Les menaces de Daech contre le Maroc sont prises au sérieux. Le ministère de l’intérieur a fortement impliqué les auxiliaires d’autorité dans la mise en œuvre de son plan visant à tuer dans l’œuf le terrorisme.

fw_le360_mohamed_hassad_ministre_de_linterieur-7_0

Dans son édition de ce weekend (7-8 mars), le quotidien Al Massae nous apprend en Une que le ministère de l’Intérieur veut associer les moqaddams et les chioukhs dans son plan d’action, destiné à faire face au terrorisme. Ces auxiliaires d’autorité devraient avoir pour mission de rassembler le maximum de renseignements au sujet des citoyens dans la rue ou les milieux publics qu’ils fréquentent. Ils devraient également signaler aux autorités compétentes, les activités suspectes d’individus qui appartiennent ou sympathisent avec d’organisations extrémistes.

Selon la publication, une série de réunions ont été tenues, en début de semaine, dans les différentes wilayas et préfectures. Elles ont rassemblées toute la chaîne du renseignement: les responsables des services des affaires intérieures, les chefs de sécurité et de la gendarmerie, les Caids, Chioukhs et Moqaddams exerçant aussi bien dans les périmètres urbain que rural. Sous le titre «le ministère de l’Intérieur ordonne une armée de Mouqadams de descendre dans la rue pour combattre de terrorisme», le journal explique que les auxiliaires d’autorité (mouqaddams et chioukhs) feront partie intégrante de la stratégie du ministère de l’Intérieur pour contrôler et détecter toute activité suspecte

Dans le même sillage, le quotidien Akhbar Al Youam rapporte que la Direction générale des affaires intérieures du ministère, la plus forte direction au sein du département de l’Intérieur, dirigée par le wali Driss El-Jaouhari assurera, en coordination avec les services de sécurité, la formation de plus de 30.000 moqaddams et cheikh pour qu’ils assument leur rôle d’informateur, le but étant d’aider à contenir les premières activités de l’organisation terroriste Daech. Et d’ajouter que plus de 75 préfectures et provinces ont commencé à mettre en application ces instructions à travers la tenue de réunions intenses sous la supervision de Pachas et les présidents d’arrondissements et en présence de responsables locaux de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), de la gendarmerie royale et de responsables des affaires générales au ministère de l’intérieur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s