LES JIHADISTES MAROCAINS PASSENT À L’ACTION

Une semaine noire pour les combattants marocains dans les rangs des jihadistes en Irak et en Syrie. Plus de six combattants de Daech et d’Al-Qaïda ont trouvé la mort.

timthumb (4)

Plusieurs combattants marocains très connus dans les rangs des différentes factions jihadistes en Syrie et en Irak ont été abattus cette semaine, rapporte Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce vendredi 13 mars. Ainsi, détaille le quotidien, plus de cinq combattants marocains de Daech ont trouvé la mort, dont certains se sont suicidés, alors qu’un autre jihadiste marocain a été tué dans la ville syrienne de Lattaquié. Il comptait parmi les forces du Front Al-Nosra, branche de la nébuleuse Al-Qaïda.

Les histoires des combattants du prétendu Etat Islamique qui sont passés à l’acte se suivent et se ressemblent. Abou Abdellah Al  Maghribi a opéré, avec un kamikaze, une attaque contre les sièges de l’armée irakienne, causant la mort de dizaines de soldats irakiens. Cette opération suicide a permis aux combattants de Daech de faire plusieurs prisonniers parmi les soldats et de s’emparer d’une importante quantité d’armes et de munitions. Abou Talha  Al Maghribi s’est également donné la mort dans une opération kamikaze: Avec deux autres «fous de Dieu», ce combattant marocain, naturalisé Belge, a visé une station électrique à Ramadi, avec un véhicule piégé. Bilan: des dizaines de morts parmi les soldats irakiens.

Mais l’opération la plus audacieuse, estime la publication, reste celle effectuée par le jihadiste Abou Jabir Al Maghribi qui a atteint par missile des bataillons irakiens avant d’être abattu. En Syrie, Abou Dar Al Maghribi a lui aussi trouvé la mort dans des échanges de tirs entre les combattants de Daech et les soldats syriens à l’ouest de Lattaquié. Idem pour le jihadiste Abou Soundous Al Maghribi du Front Al-Nosra qui a lui aussi été tué dans des affrontements avec l’armée syrienne qui mène des offensives sur les combattants de l’Etat Islamique d’Al Baghdadi.

Cette série d’affrontements donne une idée de l’intensité des accrochages entre les groupes terroristes armés et les armées syriennes et irakiennes. Mais surtout confirme le rôle actif joué par les jihadistes marocains, toujours prêts à passer à l’action.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s