Sécurité: création du BCIJ, le FBI marocain

Une délégation officielle a inauguré, vendredi à Salé, les locaux du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), une version made in Morocco du célèbre FBI.

abdellatif_hammouchi

Relevant de la Direction générale de la sécurité du territoire, le contre-espionnage marocain dirigé par Abdellatif Hammouchi, sera chargé de traiter, sous la supervision du ministère public, les crimes et délits prévus par l’article 108 du code de procédure pénale, notamment banditisme, trafic de stupéfiants, trafic d’armes et d’explosifs, terrorisme, atteinte à la sûreté de l’État, falsification de la monnaie.

Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, a mis en avant les fondamentaux de l’approche marocaine d’avant-garde en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, soulignant que cette nouvelle structure vient renforcer les efforts consentis par le Maroc pour faire face à toutes les formes notamment d’extrémisme et de trafic d’armes et des stupéfiants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s