Le service de conciergerie Magic fait des émules en France

Avec l’arrivée – et le succès – du service Magic aux États-Unis, les clones devraient se multiplier dans le monde. C’est déjà le cas en France, où on recense déjà deux services similaires.

android-2015-03-27-à-12.51.56-630x367

Fin février, les médias américains rapportaient l’étonnant succès d’un service de conciergerie nommé Magic, et qui garantit la livraison de produits 24h sur 24 et 7 jours sur 7.La commande de ces produits se fait par un échange de messages entre le client et le service, et le règlement de la course est fait en ligne de façon chiffrée. Le but de la chose : épargner aux utilisateurs d’avoir à faire plusieurs étapes via une application avant de pouvoir commander ce qu’ils souhaitent.

Et comme le concept a marché très fort à San Francisco dès son lancement, cela a donné des idées outre-Atlantique. En moins d’une semaine, on a pu apercevoir deux services similaires, rien qu’à Paris, disponibles sous forme de sites web. Il y a par exemple Majordome, qui propose de « demander ce que vous souhaitez (dans la limite de la légalité) au 06 44 66 14 16″ et de « réaliser votre demande dans les plus brefs délais grâce au service le plus adapté (Interflora, Voyages SNCF, Allo Resto, etc.) ». Contacté par nos soins, Majordome explique s’appuyer sur le service OnOff pour le numéro généré et sur Stripe, sorte de Paypal, pour les paiements. Il n’effectue pas les livraisons lui-même mais agit comme un intermédiaire, faisant les recherches et passant les commandes auprès de votre fleuriste ou votre pizzéria. Majordome se différencie de son principal concurrent par l’intégration d’un Espace Membre, où l’on peut retrouver l’historique des paiements et livraisons, ajouter ou modifier des cartes bleues, ou encore parrainer des amis afin de bénéficier de réductions. 

L’autre service, c’est Clac des Doigts, qui est une autre variante du concept. Cette fois, pour rentrer en conversation avec la plateforme, il faut « envoyer Clac au 06 40  33 32 99″. Encore une fois, le client rentre ensuite en contact avec un humain situé à l’autre bout du téléphone. Ici aussi, la transaction est chiffrée de la même manière, et le service propose de commander ce qu’on souhaite dans la limite de la légalité. Petite surprise : si l’utilisateur est sur liste d’attente et souhaite être livré quand même, il peut envoyer « je suis impatient » en échange de frais de 20 euros supplémentaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s