Après le crash de l’A-320. Accès au cockpit: quid de la RAM

La faille de sécurité ayant permis au pilote de projeter son avion contre le massif montagneux des Alpes est l’occasion de revenir sur les procédures internationales et celles propres à la RAM.

«Depuis 2001, les cockpits de toutes les compagnies internationales sont équipés de portes blindées pour éviter une intrusion d’esprits malveillants. Afin d’empêcher des terroristes ou des déséquilibrés d’y pénétrer, le poste de pilotage est déverrouillé de l’extérieur ou de l’intérieur uniquement par le personnel autorisé de bord».

Dans les faits et depuis le crash aérien de l’A-320 allemand, il apparaît que les occupants du cockpit peuvent se prémunir contre toutes les attaques extérieures mais pas contre celles d’un de leurs membres dépressifs ou déséquilibrés.

Tous les scénarios d’intrusion avaient été envisagés par les experts en sécurité mais malgré les précédents crashs aériens volontairement provoqués par des pilotes, personne n’avait prévu le cas de figure où ces derniers s’enfermeraient pour précipiter leurs passagers dans leur projet suicidaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s