ARMES TRANSITANT PAR MELLILIA: LE TORCHON BRÛLE ENTRE RABAT ET MADRID

De nouveau, la tension se profile à l’horizon entre Rabat et Madrid. Et pour cause, la déclaration du ministère de l’Intérieur selon laquelle la cellule terroriste démantelée récemment s’est procuré les armes via le préside occupé de Mellilia.

armes-saisie-bcji

L’information est relayée par les quotidiens Akhbar Al Yaoum et Al Massae dans leur édition de ce lundi 30 mars. Ainsi, Al Massae se fait l’écho d’un article du journal espagnol « El Mundo » qui relève que les relations entre Rabat et Madrid passent par une nouvelle crise, faisant savoir que parmi ses conséquences l’annulation de la visite du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, en Espagne pour participer aux côtés du chef de la diplomatie espagnole à une rencontre sur le règlement des conflits dans le pourtour méditerranéen, organisée par le gouvernement ibérique. Selon El Mundo, poursuit le journal arabophone, cette crise s’est accentuée après que le ministère marocain de l’Intérieur a dévoilé que la cellule terroriste démantelée, dimanche dernier dans neuf villes du royaume, s’est procurée les armes via le préside occupé de Mellilia. Cette annonce a suscité l’ire des responsables espagnols, amenant le gouverneur local de Mellilia à démentir l’information, arguant que le Maroc ne dispose d’aucune preuve tangible dans ce sens.

Akhbar Al Yaoum, de son côté, s’est fait l’écho des déclarations du chef de la diplomatie espagnole, Garcia Margello, critiquant la participation de José Luis Zapatero aux travaux de Crans Montana à Dakhla, notant que cette sortie médiatique n’a pas suscité de réactions de la part du Maroc. Et de poursuivre que des sources diplomatiques bien informées ont déclaré au journal espagnol « El Mundo » que peu avant le coup d’envoi de la conférence, le ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a annulé sa participation à cette rencontre au moment où le chef de la diplomatie espagnole, Garcia Margello, s’est abstenu de répondre aux questions du journaliste d’El Mundo sur les raisons de l’absence de Mezouar de la cérémonie d’ouverture.

Se référant à ses sources, Akhbar Al Yaoum croit savoir que l’absence de Mezouar est due à un « chevauchement de dates », sachant qu’il s’est rendu à Charm el-Cheikh pour prendre part à la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, écartant toute éventualité que son absence est intervenue pour exprimer le mécontentement du Maroc de la position de l’Espagne vis-à-vis de la participation de Zapatero au Forum Crans Montana qui a eu lieu à Dakhla.
Ex-Premier ministre, Jose Luis Zapatero est le premier responsable politique espagnol de ce calibre à visiter les provinces du Sud depuis le retrait des forces espagnoles du Sahara il y a quarante ans. La présence de Zapatero à Dakhla a provoqué le mécontentement de Margello qui s’est caché derrière le communiqué de l’Union africaine appelant à boycotter le Forum. C’est pour cette raison qu’il a déclaré que « le déplacement de Zapatero n’engage que lui-même et ne reflète pas la position officielle du gouvernement espagnol ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s