Il s’injecte du liquide à base de chlorine e6 dans les yeux pour voir dans le noir

Et à en croire l’étude réalisée par des biohackers américains, ça fonctionne !

Gabriel Licina, l'un des chercheurs, a servi de cobaye.

Sera-t-il bientôt possible de voir dans le noir ? Une expérience menée par des biohackers américains, relayée notamment par « Sciences et Avenir », laisse entrevoir des possibilités incroyables.

Leur idée ? Modifier directement le fonctionnement des yeux pour leur permettre de voir dans le noir, en y injectant une solution liquide à base de chlorine e6 (Ce6), une molécule chimique, sorte de chlorophylle, aux propriétés photo-sensibilisatrices. Cette substance, que l’on retrouve notamment chez des poissons vivant dans les eaux profondes, très sombres, permet de d’intensifier la lumière.

Et à en croire l’étude rédigée par ces chercheurs indépendants, réunis au sein du groupe Science for the Masses, ça fonctionne ! Sous la surveillance de son collègue, Jeffrey Tibbetts, l’expert médical du groupe de biohacking, Gabriel Licina, l’un des chercheurs, s’est en effet prêté à l’expérience.

« Le liquide a rendu ma vision floue et sombre avant de se dissoudre dans mes yeux », témoigne-t-il.

Quand la solution a commencé à marcher, l’intensité de la lumière a augmenté pendant les deux heures qui ont suivi. J’ai fini par mettre des lunettes de soleil. »

Reconnaître des personnes de nuit, à 50 mètres

Entièrement noircis, les yeux du chercheur-cobaye peuvent paraître inquiétants. Mais les résultats sont là : le biochimiste a ainsi rapporté avoir pu, en forêt et en pleine nuit, reconnaître des personnes situées à 50 mètres de distance. Avec un taux de réussite de 100%, selon les conclusions de l’étude. En comparaison, des personnes n’ayant pas reçu la solution de Ce6 et soumises au même test n’ont eu un taux de réussite que de 33%.

L’effet photosensibilisant du Ce6 injecté a perduré pendant plusieurs heures. Ce n’est que le lendemain qu’il a totalement disparu et que les yeux de Gabriel Licina ont retrouvé leur couleur normale.

Les chercheurs présentent avant tout l’expérience comme un simple test, pour prouver qu’une telle prouesse est possible. Mais elle ouvre néanmoins des possibilités incroyables : cette vision nocturne « naturelle » pourrait constituer un atout pour des forces de sécurité pour, par exemple, mener des recherches de nuit. Ou des opérations en milieu hostile, la nuit.

Reste que nous n’avons, pour l’instant, aucun recul sur les possibles risques de cette substance. L’équipe assure que d’autres tests, dans des laboratoires équipés, doivent avoir lieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s