LE MAROC AUX COMMANDES DE LA FORCE ARABE DE DÉFENSE COMMUNE

La mission de coordination des études stratégiques préparatoires à la création d’une Force arabe de défense commune a été confiée au royaume du Maroc.

far1

Les Forces armées royales reviennent sur le devant de la scène, après l’annonce, le weekend dernier, lors du 26ème Sommet arabe de Charm el-Cheïkh, du projet de création d’une Force arabe de Défense commune. «Des sources diplomatiques révèlent que la tâche de coordination des études stratégiques préparatoires à la mise sur orbite de cette force a été confiée au Maroc», rapporte Assabah, dans son édition de ce mercredi 1 avril.
Selon les mêmes sources, relayées par le quotidien, les discussions préliminaires autour de ce projet ambitieux seront entamées d’ici un mois entre le Maroc, l’Egypte et le Koweït, à charge pour les trois pays de rendre la copie trois mois plus tard.
«Il est attendu que Rabat, Le Caire et Koweït accueillent, fin avril courant, les premières séances de coordination entre les chefs d’état-major des pays désireux d’intégrer l’Alliance militaire arabe», dévoile le quotidien, en évoquant l’hypothèse que l’Algérie, la Tunisie et le Qatar n’en fassent pas partie.
Toujours selon Assabah, «la décision prise par le 26ème Sommet arabe de Charm el-Cheïkh n’est pas contraignante, libre à chacun des 22 pays arabes d’en faire partie ou non».  Il n’en demeure pas moins que ce projet commence déjà à ouvrir des appétits, tant et si bien que les Etats-Unis, première puissance militaire mondiale, ont exprimé leur disposition à apporter le soutien nécessaire à cette alliance militaire arabe pour faire face aux défis sécuritaires auxquels est confrontée toute la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA).
«Les Etats-Unis soutiennent la création d’une force militaire panarabe et le Pentagone coopérera avec elle quand les intérêts américains et arabes coïncideront», a déclaré, lundi dernier, le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter. «La volonté des parties concernées d’avancer et d’en faire plus pour la stabilité du Moyen-Orient est une bonne chose», a dit le chef du Pentagone,

Les contours du futur OTAN arabe
«Des sources diplomatiques égyptiennes, citées par un site d’information américain, ont révélé que la Force arabe de Défense commune sera constituée de 40.000 soldats relevant des forces d’élite», indique pour sa part Al Massae, dans sa livraison de ce mercredi 1er avril. «Le Maroc, qui abritera les travaux du 27ème Sommet arabe, prévu en 2016, aura la tâche de coordonner, avec l’Egypte et le Koweït, le projet d’élaboration d’une plateforme d’idées fixant les contours de la future Force arabe de Défense commune», certifie le quotidien, en indiquant que cette Force, à l’instar de l’Organisation Atlantique du Nord (OTAN), sera une force d’intervention rapide sur les foyers de tension à l’échelle de toute la région arabe, en ajoutant que l’objectif sera en premier lieu d’affronter toute menace susceptible de porter atteinte à l’intégrité territoriale et à la souveraineté des 22 pays arabes.
L’annonce de ce projet intervient alors qu’une coalition de neuf pays arabes mène, depuis jeudi dernier, une opération militaire conjointe contre les rebelles chiites des Houtis au Yémen, proches de la république islamique d’Iran. Le Maroc participe avec 6 chasseurs de type F16 à cette opération baptisée «Tempête de fermeté», sous commandement de l’Arabie Saoudite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s