Le Pen persiste sur les chambres à gaz « détail » de l’Histoire

Ces propos lui ont pourtant valu cinq condamnations par le passé.

Nanterre. Marine Le Pen departementales  elections.

Jean-Marie Le Pen campe sur ses positions. Interrogé ce jeudi 2 avril par Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC, le président d’honneur du Front national a réitéré ses déclarations sur les chambres à gaz nazies : pour lui, il s’agit toujours d’un « détail ».

Ce que j’ai dit correspondait à ma pensée, que les chambres à gaz étaient un détail de la guerre, à moins d’admettre que c’est la guerre qui était un détail des chambres à gaz », a-t-il soutenu.

Avant de poursuivre : « Je maintiens [ces propos] parce que je crois que c’est la vérité et que ça ne devrait choquer personne et qu’on a instrumentalisé cette affaire contre moi en y introduisant un soupçon d’antisémitisme alors que je mets au défi quiconque de citer une phrase antisémite dans ma vie. […] Ce n’est pas un million de morts, ce sont les chambres à gaz. »

Relancé sur l’horreur de l’Holocauste, Jean-Marie Le Pen botte en touche : « La guerre est horrible vous savez, un éclat d’obus qui vous déchire le ventre, une bombe qui vous décapite, une chambre qui vous asphyxie, tout ça c’est assez ignoble, c’est vrai. »

Contactée par Europe 1, Marine Le Pen a déclaré être « une nouvelle fois en désaccord profond avec Jean-Marie Le Pen, et sur le fond, et sur la forme ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s