IL FILMAIT DES FILLES NUES POUR LES FAIRE CHANTER

C’est l’histoire d’un homme marié qui ne se suffisait pas de sa femme. Pis encore, il faisait chanter ses victimes pour assouvir ses bas desseins. Sauf que ce jeune Casablancais a fini par être pris en flagrant délit. Et à présent, l’heure est à la reddition de comptes.

web

Le police judiciaire du district Moulay Rachid à Casablanca a récemment déféré devant le tribunal de première instance un homme marié, accusé d’adultère et de diffusion de photos pornographiques sur des sites électroniques. Selon Assabah, dans son édition du samedi-dimanche (4-5 avril), le mis en cause, né en 1981, avait profité de l’absence de sa femme travaillant dans les provinces du Sud pour nouer des relations avec des filles sur un site de rencontres. Il leur faisait miroiter le mariage, en prétendant qu’il était aisé et à la recherche de sa douce moitié.

«Une fois qu’il avait convaincu ses victimes de ses « bonnes intentions », il les attirait jusqu’à la maison de ses parents au quartier Moulay Rachid où il ne manquait pas de filmer leurs ébats. Ses victimes avaient, par la suite, la malchance de découvrir qu’elles avaient affaire à un maître-chanteur les menaçant de diffuser ces enregistrements si elles s’opposaient à sa volonté de les avoir dans son lit quand bon lui semblait», détaille le quotidien arabophone.

Le prévenu a été arrêté après une plainte déposée par l’une de ses victimes, qui a révélé, après moult hésitations et surtout la peur du scandale, les stratagèmes de son bourreau. Suite à cette plainte, la police judiciaire a tendu un piège au prévenu, en demandant à la jeune fille de reprendre contact avec le maître-chanteur. Elle l’a alors appelé, l’informant qu’elle allait passer chez lui pour passer un moment agréable. En ouvrant la porte, il a été surpris de voir les éléments de la police, qui l’ont aussitôt arrêté. Les preuves saisies ne laissent pas de doute. L’analyse de la mémoire de son téléphone a permis la découverte de photos et d’enregistrements sonores de la victime ainsi que du chantage dont elle faisait l’objet. Ceci, en plus de photos et de vidéos de plusieurs autres victimes.

Mis devant le fait accompli, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a également donné les noms et coordonnées des autres victimes, lesquelles ont été convoquées par le service de la police judiciaire pour être entendues. Le prévenu devra répondre au délit d’adultère puisque sa femme a tenu à le poursuivre en justice en dépit des tentatives de médiation de ses proches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s