LA MENDIANTE 2.0 EST CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS

Le monde évolue et chacun, à sa manière, essaye de s’adapter et de profiter des possibilités qu’offre le progrès scientifique. Dernier fait en date : une mendiante qui se sert d’une poupée avec fonctions pour demander la charité.

mendiante-maroc-450x330

Plus besoin de louer un bébé que l’on gave de somnifères, que l’on réveille en pleurs, en le pinçant sans pitié, pour apitoyer les passants et devoir en fin d’une dure journée de travail partager le butin avec la mégère dont il est le principal investissement. Une mendiante d’Inezgane a trouvé le moyen adéquat pour que ces bébés puissent rester dans la chaleur de leur couffin. Elle a opté pour une poupée avec fonctions. Selon Al-Ahdath Al-Maghribiya, dans son édition de ce mardi 7 avril, la quadragénaire futée s’est procuré un poupon dont elle couvrait le visage, les cheveux et le corps et qu’elle tenait dans ses bras à chaque fois qu’elle prenait place dans l’un des axes les plus fréquentés de la ville pour quêter l’aumône. Un biberon de lait à moitié vide et quelques piles pour mettre en marche la poupée et le tour est joué. A chaque fois qu’elle voyait un bienfaiteur potentiel, elle actionnait le bouton qui déclenche les pleurs du poupon. Les gens croyaient qu’ils avaient affaire à une femme allaitante qui n’avait pas les moyens d’offrir du lait à son bébé. Et comme la majorité est incapable d’entendre passivement les sanglots d’un nouveau-né affamé, ils étaient très généreux.

Le quotidien écrit que la mendiante est devenue un visage habituel même derrière ses lunettes noires, sa melhfa et ses gants qu’elle ne quittait jamais. Le pot aux roses sera découvert après une rafle des mendiants. Grande a été la surprise des policiers quand ils ont découvert que le bébé qui criait dans les bras de la femme arrêtée n’était réellement qu’une poupée.

Devant les enquêteurs, rapporte Al Ahdath, la mendiante a déclaré qu’elle était veuve et vraiment dans le besoin. Elle a aussi ajouté qu’elle préférait faire usage de cette ruse et se servir d’une poupée qui pleure sur commande en appuyant sur un bouton plutôt que d’utiliser un vrai bébé qu’il faut pincer pour toucher les âmes sensibles. Décidément, on aura tout vu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s