AIR ALGÉRIE DÉCLARE LA GUERRE À LA RAM

La compagnie nationale algérienne veut enfin profiter de la position stratégique d’Alger et l’utiliser comme hub pour relier l’Afrique au reste du Monde. Une stratégie empruntée à la RAM qui ne laisse pas indifférentes les équipes de Benhima.

air_algerie

Alors que Royal Air Maroc connaît un réel succès sur le continent, voilà qu’ Air Algérie veut déployer une stratégie pour lui emboiter le pas. La compagnie nationale du voisin oriental du royaume vient d’annoncer l’ouverture de treize nouvelles lignes, dont dix en Afrique. Il y aura même une sur la première ville touristique du royaume.

Renforcement de la flotte

Ainsi, d’ici 2017, des villes comme Marrakech, Douala au Cameroun, Libreville au Gabon, Cotonou au Bénin ou encore Addis-Abeba seront reliées à Alger par celle qui veut désormais être un concurrent direct de la RAM. Car l’enjeu pour ces villes, n’est pas seulement d’avoir une liaison avec Alger. On sait que la clientèle locale d’Air Algérie n’est pas capable de remplir les trois Airbus A330-200, ou encore les huit Boeing 737-800 Next Generation qui font partie du programme d’acquisitionde la compagnie . L’objectif est de se servir d’Alger comme hub pour acheminer, à la fois la clientèle européenne, mais également africaine qui désire rallier les deux continents, voire les Amériques et l’Asie à l’Afrique.

Stratégie suivie de près

Au niveau des services de la RAM, on n’en doute pas une seconde, » Cette nouvelle stratégie ne nous laisse pas indifférents, car elle correspond à l’arrivée d’une nouvelle offre sur des destinations que nous desservons déjà », affirme une source contactée par Le360. Jusqu’ici, Air Algérie avait des airs d’outsider en matière de liaison du continent avec le reste du monde. Malgré la position stratégique d’Alger très comparable avec celle de Casablanca, aucun effort n’avait été fait par la compagnie algérienne. Ainsi, seule une dizaine de liaisons existait avec des pays essentiellement Ouest Africains et francophones, comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie. Alors que la Royal Air Maroc réalise désormais l’essentiel de son chiffre d’affaires, et surtout de ses 168 millions de dirhams de bénéfices, grâce à ses liaisons africaines. C’est sur et avec le continent que la croissance de la RAM est la plus forte.

Quatre nouvelles destinations dès 2015, six suivront

Quoi qu’il en soit, selon l’Agence de presse algérienne (APS) qui cite Mohamed Salah Boultif, PDG d’Air Algérie, la stratégie ne devrait pas tarder à être mise en place. Puisque d’ici début 2016, donc dans les huit mois à venir, Addis-Abeba et Djaména seront reliés à Alger. Viendront ensuite, durant 2016, six autres destinations, dont Libreville, Douala et Yaoundé et Marrakech. Et dès 2017, Banjul en Gambie, Conakry en Guinée, Cotonou au Bénin, Lomé au Togo seront également reliés à Alger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s