Des enfants dessinent l’horreur infligée par Boko Haram

L’Unicef accompagne l’exode massif de populations depuis le nord du Nigeria, où les islamistes de Boko Haram sèment la désolation depuis plus d’un an en multipliant les attaques contre les villes et les villages.falmata-530x711

Selon l’ONG, « près de 150 000 personnes, parmi elles une majorité de femmes et d’enfants, ont trouvé refuge dans l’extrême sud-est du Niger, sur les îles du Lac Tchad » depuis août 2014.

En plus des besoins matériels et sanitaires, l’Unicef offre un appui « psychosocial ».Un dispositif itinérant prend notamment en charge les enfants traumatisés par la violence. Une des techniques utilisées est, simplement, de leur donner aux enfants« un papier, des stylos et des crayons de couleur afin qu’ils puissent dessiner, raconter, témoigner, extérioriser ».

L’ONG a ensuite mis en ligne une dizaine de dessins, avec les descriptions poignantes des jeunes auteurs. « Chaque après-midi, les ateliers de dessin sont aussi l’occasion d’aborder d’autres thèmes comme l’amour ou l’école, entre deux parties de football, de tricot », raconte l’AFP. Mais lorsqu’on aborde les attaques des islamistes « devant la grande feuille de papier blanc, un feutre à la main, le silence s’installe (…). Chacun se concentre pour reconstituer le fil des événements dont il a été témoin ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s