Huawei P8 officialisé, la photographie à l’honneur

Comme prévu, Huawei vient de lever le voile sur son dernier smartphone issu de la gamme P. Un P8 (mais plus Ascend) dont la fiche technique séduit sans trop de peine.

11154942_434583336702490_3319591281990395837_o-1000x625

Les visuels dans la nature depuis quelques jours étaient dans le juste : le P8, dépourvu désormais de la mention « Ascend », est proposé dans un format unibody en métal chanfreiné, dont Huawei vante le confort.

L’appareil, légèrement plus épais que son prédécesseur, mesure 6,4 mm et arbore un écran de 5,2 pouces Full HD IPS. Bon point pour lui, son écran occupe 78,3 % de sa façade.

La photo à l’honneur

Sa campagne de teasing l’avait bien montré : la marque chinoise mise plus sur le multimédia que sur les performances. Elle a donc particulièrement insisté, lors de son annonce, sur l’intégration d’une nouvelle technologie de capteur photo de 13 mégapixels, associé à un système de stabilisation optique promettant d’être efficace, même avec les photographes tremblants. Les promesses sont d’ailleurs nombreuses, à base de performances en basse luminosité, de capture de plusieurs clichés à la volée, de macro et de groufies – la combinaison de trois selfies.

Notez que le P8 permet nativement de réaliser du light painting et, pour les réalisateurs en herbe, propose de connecter dans un mode  » Director » jusqu’à quatre smartphones afin d’obtenir plusieurs vues d’une même scène. L’argument le plus intéressant est l’intégration du premier capteur avec pixels RGBW, pour un meilleur rendu des couleurs. Nous reviendrons sur cette spécificité.

Productivité et connectivité

Déjà bien présent dans le domaine de la 4G LTE de catégorie 6, Huawei propose sur son P8 diverses fonctionnalités liées à la connexion réseau. Le P8 est ainsi compatible avec deux cartes SIM, lesquelles peuvent chacune être connectées en 4G LTE. On retrouve en outre un système baptisé « Roaming+ » promettant une connexion trois fois plus rapide sur un réseau étranger en situation de roaming. Il faudra voir comment cela fonctionne avec les opérateurs. Dans le même goût, WiFi+ permet de basculer automatiquement sur le réseau WiFi disponible le plus performant.

Pour le reste, le P8 s’appuie sur un HiSilicon Kirin 930 (ou 935 selon les versions) composé de quatre coeurs Cortex-A53 à 2 GHz et de quatre A53 à 1,5 GHz, épaulé par 3 Go de RAM.

Comptez également sur une mémoire extensible par le biais d’une carte microSD jusqu’à 128 Go et sur une batterie de 2600 mAh. Diverses options ont été ajoutées à son interface, avec des fonctionnalités liées au double clic sur l’écran (capture d’écran), une possibilité de « retrouver » le téléphone à distance en l’appelant (reconnaissance vocale) ou une amélioration de la qualité sonore des appels. Toutefois, Huawei fait l’impasse sur le lecteur d’empreintes que l’on retrouve sur l’Ascend Mate 7, préférant autoriser me déverrouillage à l’aide de n’importe que appareil Bluetooth. Huawei délaissé également les certifications IP pourtant de plus en plus présentes, mais assure une résistance de son P8 aux éclaboussures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s