SOCIÉTÉ GÉNÉRALE: LA FRANÇAISE QUI FAIT EXCEPTION

Alors que les autres banques à capitaux français ont vécu une année 2014 morose, la Société générale s’en tire à bon compte. Même si la croissance n’est pas à deux chiffres, la banque réussit à maîtriser ses charges et son coût du risque.

societe-generale-maroc

Même si elle n’est pas cotée à la Bourse en tant qu’établissement financier, la Société générale est tenue de publier ses résultats périodiquement. Elle vient de se plier à cette obligation pour révéler ses comptes 2014. Au niveau opérationnel, la filiale du groupe français éponyme vient de dégager 3,8 milliards de dirhams de produit net bancaire. Elle réalise ainsi une croissance de 2,5% de son PNB qui tient à une hausse de 4,9% de la marge d’intérêt à 3 milliards de dirhams, et une amélioration de 5,3% de la marge sur commissions à 478,6 millions de dirhams. Néanmoins, le PNB a souffert de la forte baisse de 9,2% du résultat sur opérations de marché qui n’est plus que de 178 millions de de dirhams.

Maîtrise des charges

Dans ce contexte difficile que traversent les banques, la Société générale a réussi à maîtriser ses charges générales d’exploitation qui n’augmentent que de 0,8%, restant autour de 1,7 milliard de dirhams, soit un coefficient d’exploitation autour de 44,5%. Ce niveau de charges est légèrement en deçà de la moyenne du marché, mais certaines banques comme Attijariwafa bank stagnent autour de 35% seulement. Autre exploit : une évolution beaucoup moins forte du coût du risque, dans un contexte de dégradation du portefeuille clientèle de l’ensemble des banques. Ainsi, les provisions pour créances en souffrance augmentent de 4,4% seulement pour se maintenir autour de 1,14 milliard de dirhams. Le stock de créances qualifiées « en souffrance » augmente néanmoins de 30% pour s’établir à un encours de 4,3 milliards de dirhams.

Cette évolution est à l’origine d’une légère amélioration de 2,5% de sa capacité bénéficiaire. Le résultat net s’établit à 548 millions de dirhams. Concernant le Groupe, l’évolution est légèrement différente qu’en social avec un PNB en progression de 2%, moins forte que pour la SGMB S.A. à 4,1 milliards de dirhams. Alors que le RNPG est en hausse de 11,4%, soit une bien meilleure performance pour s’établir à 627 millions de dirhams.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s