Enseignement primaire : Un taux de généralisation de 94,5%

Le Maroc est à deux pas de la généralisation de l’enseignement primaire, avec un taux de 94,5%.

timthumb (1)

C’est ce que vient de révéler l’enquête Panel de ménages, réalisée par l’Observatoire national du développement humain (ONDH) en 2012, et dont les premiers résultats de la Vague-1 ont été présentés, il y a quelques semaines, à Rabat lors d’un séminaire. L’enquête souligne que le taux de scolarisation au primaire a «très bien progressé» au niveau de l’ensemble du territoire national, s’élevant à 96,9% en milieu urbain et 91,6% en milieu rural.

Elle déplore, toutefois, que les 5% non scolarisés parmi les enfants de 6 à 11 ans font partie d’une catégorie très marginalisée, notant que les efforts doivent maintenant être plus dirigés vers le ciblage de ces catégories, selon la même source. La déperdition scolaire augmente de façon assez brutale au passage du primaire au collège, notamment en milieu rural, ajoute l’enquête, expliquant que le collège marque un vrai niveau de rupture critique des études.

Dans ce sens, l’enquête précise que le taux de scolarisation des enfants de 12-14 ans n’est que de 79,9% à l’échelle nationale, relevant que cette moyenne cache une inégalité flagrante entre le milieu urbain et le milieu rural, où ce taux atteint respectivement 92,5% et 59,4%. Malgré ces disparités, l’effort de généralisation de l’enseignement primaire est évident.

En effet, au début du mois d’avril, le succès du Maroc dans la généralisation de l’accès à l’éducation a été salué, à Paris, lors de la cérémonie de lancement de l’édition 2015 du Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous (EPT).

Les intervenants lors de cette rencontre, tenue au siège de l’Unesco avec la participation, entre autres, de la directrice générale de l’organisation, Irina Bokova, et du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, ont relevé que le Maroc a réussi à atteindre les principaux objectifs en matière d’éducation pour tous, grâce à une forte volonté politique et à l’intérêt porté à l’éducation en tant que levier prioritaire du développement. Cette dernière édition du Rapport mondial de suivi sur l’EPT a révélé que le Maroc a atteint l’objectif de l’éducation primaire universelle en 2013 ainsi que l’objectif relatif à la lutte contre les disparités entre les sexes dans l’enseignement primaire et secondaire.

il faut souligner qu’au titre de l’année scolaire 2013-2014, le nombre d’établissements de l’enseignement privé (primaire – collégial et qualifiant) a atteint 3.541 structures, contre 3.656 une année auparavant, selon les statistiques du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle. Il faut rappeler que le nombre d’étudiants de l’enseignement privé a connu une hausse annuelle de 11,2% ces dernières années, passant de 576.700 élèves en 2009-2010 à 641.344 en 2010-2011. Par ailleurs, le nombre total des élèves inscrits dans le privé représente 1,1% au titre de l’année 2010-2011 de l’ensemble des élèves au Maroc, dans la perspective d’atteindre 20% au terme en 2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s