Fitch prévoit une économie stable pour le Maroc en 2015

L’agence internationale de notation Fitch a annoncé le maintien de la note «BBB» pour le Maroc avec des perspectives stables, dans un communiqué rendu public en fin de semaine dernière.

timthumb

Fitch justifie cette décision par le contexte sociopolitique et macroéconomique stable du Royaume qui a permis «l’attraction des IDE (Investissement directs étrangers, ndlr) et l’implémentation de réformes structurantes». L’analyse comparative publiée par l’agence de notation fait référence au contexte politique de transition difficile de la région, et de la baisse de la demande extérieure causée par la crise de la zone euro pour conclure que le Maroc a su prendre des initiatives «ambitieuses», malgré la conjoncture difficile. En ce qui concerne les perspectives de 2015, Fitch s’attend à ce que le déficit du compte courant baisse de 5,6% du PIB en 2014 à 3,9% du PIB en 2015 essentiellement grâce à l’allégement de la facture énergétique et à la hausse des exportations industrielles.

La dette extérieure nette devra, elle, atteindre un pic en 2015, pour ensuite s’engager dans une baisse. L’agence de notation a, par ailleurs, salué l’adoption de la nouvelle loi organique des finances, effective en 2015, qui devra «renforcer le cadre réglementaire du budget et inclure une mesure qui limitera l’augmentation des dettes liées à l’investissement».

POUR PROTESTER, DES PRISONNIERS SE COUSENT LES YEUX ET LA BOUCHE

Des détenus à Khouribga ont protesté contre les notes de service du Délégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion visant à réinstaurer l’autorité du personnel des prisons, en se cousant les lèvres et les paupières.

prisons

Protestation aveugle et silencieuse! Douze détenus de la prison locale de Khouribga ont cousu leurs lèvres et leurs paupières, vendredi 24 avril, en protestation contre ce qu’ils qualifient  de “hogra” et “l’interprétation abusive” des notes de service du Gélégué général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR), Mohamed Salah Tamek, au sujet du recouvrement de l’autorité par le personnel des établissements pénitentiaires. Des circulaires dont le contenu a été interprété comme une manière de légaliser les mauvais traitements et la torture à l’intérieur des prisons. Selon Al Massae, qui rapporte l’information dans son édition de ce lundi 27 avril, les prisonniers qui ont cousu leurs lèvres et leurs paupières ont agi de la sorte en solidarité avec un détenu sexagénaire et diabétique qui a été, selon le quotidien, roué de coups par des gardiens avant d’être menotté, sans aucune considération pour son âge ou son état de santé.

Le journal signale que la famille de ce détenu a déposé plainte auprès du procureur général du roi près la Cour d’appel de Khouribga contre les auteurs des mauvais traitements dont il a été victime. La police judiciaire devrait mener l’enquête au sujet de cette plainte qui est accompagnée aussi d’une liste de détenus ayant subi des traitements violents ou dégradants de la part de ce que certains prisonniers surnomment “l’escadron de la torture” : une brigade des cadres de la DGAPR qui est dépêchée dans les différentes prisons du pays pour des missions d’inspection. Le travail de cette brigade, basée au niveau central, a donné toutefois des résultats concluants puisqu’elle a permis de dénicher, lors de ses missions, d’importantes quantités de drogues et mis la main sur des appareils qui sont interdits dans les centres pénitentiaires, comme les téléphones portables.

 

Séisme au Népal : pourquoi le pire est peut-être à venir

Après le séisme dévastateur, qui a fait près de 2.500 morts, les sismologues s’attendent à des répliques majeures.

NEPAL-DISASTERS-EARTHQUAKE

Des répliques, potentiellement très importantes,sont à prévoir au Népal dans les mois qui viennent, dans cette grande région marquée par la convergence de continents, où les sismologues attendent encore des « séismes majeurs ».

# Quelles sont les causes du séisme du 25 avril ?

Ce séisme de magnitude 7,8 a été provoqué par la rupture d’une grande faille, qui a généré des ondes d’autant plus fortes qu’elle s’est produite rapidement, en une centaine de secondes environ.

Cette faille est en fait un pan incliné long de quelque 150 kilomètres  et large d’environ 50, allant jusqu’à 15-20 kilomètres de profondeur, qui est bloqué et se débloque par morceaux à chaque séisme.

La rupture a démarré au nord-ouest de Katmandou, puis s’est propagée vers l’est, sur une centaine de kilomètres. Elle s’est produite à l’endroit où convergent deux plaques tectoniques bien connues des sismologues, celle qui porte l’Inde, au sud, et l’eurasienne, au nord, note l’Institut américain de géophysique (USGS).

« La plaque indienne remonte à une vitesse de l’ordre de 2 centimètres par an vis-à-vis du Tibet, et essaie de passer sous le plateau tibétain, explique Jérôme Vergne, sismologue à l’Observatoire des sciences de la terre de Strasbourg. Or cette remontée ne se fait pas de manière continue mais par saccades. Là on a eu une très grosse saccade, c’est-à-dire une rupture brutale de l’interface de la faille qui sépare ces deux plaques. »

Bruce Jenner : le tweet assassin de Kris Humphries, l’ex de Kim Kardashian

Peu après l’interview de Bruce Jenner, dans laquelle l’ancien sportif affirmait être une femme, l’ex de Kim Kardashian a publié un tweet qui a mis le feu aux poudres et entraîné la colère des internautes.

kris

Le 24 avril dernier, Bruce Jenner s’est confié comme jamais auparavant dans une interview, évoquant sa transition de genre. Une interview qui a touché plus d’une personne, y compris chez les stars, et pour laquelle l’ancien beau-père des soeurs Kardashian a reçu énormément de soutien. Malheureusement, certaines personnes n’ont pas été tendres avec lui. A commencer par Kris Humphries, l’ex-mari de KimKardashian.

Peu après l’interview, il a tweeté « Les gars, j’ai bien fait d’être parti quand je l’ai fait ». Vu le timing, pour les internautes, c’est évident : il évoque l’histoire de Bruce Jenner.Résultat, son tweet a attisé la colère des supporters de ce dernier et accusant l’ex-mari de la star de transphobie. D’après Hollywood Life, il se serait d’ailleurs attiré les foudres de son ex-belle famille à cause de ce message.

Face à cette levée de boucliers, Kris Humphries a tenté de se rattraper sur Twitter, en déclarant « J’ai toujours supporté Bruce et je le supporterai toujours. Je reconnais que j’ai été trop vague à ce sujet, et je m’excuse de la façon dont c’est sorti ». Des excuses qui ne suffisent pas vraiment à convaincre les twittos de son soutien envers Bruce Jenner.

Le Turing Phone : un smartphone incassable et inviolable

Si vous êtes un poil paranoïaque et aussi maladroit, le Turing Phone est le smartphone qu’il vous faut. C’est certainement l’appareil le plus costaud du moment et le plus sécuritaire.

turing-phone-650x325

La société Turing Robotic Industries vient de dévoiler son premier smartphone ultra-sécuritaire, baptisé très simplement Turing Phone. Cette entreprise américaine n’est pas très connue et évolue dans un domaine de niche. Elle présente un smartphone au châssis ultra-résistant et un OS dont la sécurité est à toute épreuve.

Le Turing Phone : un smartphone ultra-sécurisé

Avec tout ce que l’on entend aujourd’hui sur le piratage et l’espionnage, la société Turing Robotic Industries ne peut pas mieux tomber avec l’annonce de son Turing Phone. Un smartphone fonctionnant sous Android dont le système a été rendu imperméable à tout type de malware et autres programmes malveillants. En outre, toutes les données personnelles ainsi que les communications sont cryptées. C’est un téléphone parfait pour les personnes qui doivent échanger des informations totalement confidentielles. Il dispose d’une clé de chiffrement directement installée en usine, si bien que les communications ne passent pas par un serveur pour être cryptées, elles le sont directement à la source. «Cette authentification de bout en bout crée un réseau de communication protégé qui est entièrement isolé de potentielles cybermenaces ou d’intrusions de la vie privée», indique le communiqué. «Dans ce cercle de confiance, les utilisateurs peuvent échanger des données sensibles telles que des numéros de sécurité sociale ou des instructions de virements bancaires et savoir que l’information ne sera visible que par l’appareil vers lequel elle est destinée».

En plus d’être totalement sécurisé, le Turing Phone bénéficie d’un châssis en un seul bloc, composé d’un alliage de métaux qui le rend aussi solide que de l’acier, d’après les dires de la société.

Les caractéristiques du Turing Phone

Côté performance, le premier smartphone de Turing Robotic Industries fait dans le haut de gamme. Il embarque un processeur Snapdragon 801 cadencé à 2,5 Ghz, épaulé par 3 Go de RAM. Son écran de 5,5 pouces propose une résolution Full HD (1080p). A l’arrière on trouve une caméra de 13 mpx et sur la façade avant une de 8 mpx. La batterie est de 3000 mAh.

Uniquement disponible aux Etats-Unis pour l’instant, il est vendu 740 dollars avec 64 Go d’espacede stockage et 870 dollars avec 128 Go.

Il fait danser les voyageurs du métro parisien

Un bout-en-train s’est lancé la mission de faire danser les Parisiens dans le métro. Une opération en collaboration avec Boney M pleinement réussie.

Une matinée à Paris et 545 personnes souriantes. C’est le bilan d’une expérience sociale filmée, opérée dans le métro parisien. L’objectif annoncé : « Montrer comme il est facile de faire passer un bon moment aux gens. » Et ce, même dans les sous-terrain de la capitale, où la lumière artificielle ternit les visages et l’ébullition étouffe les discussions.

L’initiative revient à Jérémy Angelier, habitué aux coups de pied dans la fourmilière, qui se qualifie lui-même d' »agitateur de bonne humeur ». Pour une application de playlist collaborative, pendant deux heures, il encourage les voyageurs à se lever et danser. À la surprise générale, la piste de danse improvisée accueille de nombreux volontaires de tous âges tapant du pied et poussant la chansonnette sur un air de Boney M.

L’animateur s’était déjà penché sur la vie dans le métro, à Londres, via undocumentaire : « Je suis descendu pendant 24 heures dans le métro, pour parler avec les gens, casser les codes sociaux. Comprendre pourquoi on ne parle pas à la personne assise en face de nous », explique-t-il pour metronews. Outre l’investigation sous-terre, les « moments de vies simples » et « faire rire les gens » sont les moteurs de ses projets. Une bouffe et des blagues entre deux strapontins à venir ?

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE: LA FRANÇAISE QUI FAIT EXCEPTION

Alors que les autres banques à capitaux français ont vécu une année 2014 morose, la Société générale s’en tire à bon compte. Même si la croissance n’est pas à deux chiffres, la banque réussit à maîtriser ses charges et son coût du risque.

societe-generale-maroc

Même si elle n’est pas cotée à la Bourse en tant qu’établissement financier, la Société générale est tenue de publier ses résultats périodiquement. Elle vient de se plier à cette obligation pour révéler ses comptes 2014. Au niveau opérationnel, la filiale du groupe français éponyme vient de dégager 3,8 milliards de dirhams de produit net bancaire. Elle réalise ainsi une croissance de 2,5% de son PNB qui tient à une hausse de 4,9% de la marge d’intérêt à 3 milliards de dirhams, et une amélioration de 5,3% de la marge sur commissions à 478,6 millions de dirhams. Néanmoins, le PNB a souffert de la forte baisse de 9,2% du résultat sur opérations de marché qui n’est plus que de 178 millions de de dirhams.

Maîtrise des charges

Dans ce contexte difficile que traversent les banques, la Société générale a réussi à maîtriser ses charges générales d’exploitation qui n’augmentent que de 0,8%, restant autour de 1,7 milliard de dirhams, soit un coefficient d’exploitation autour de 44,5%. Ce niveau de charges est légèrement en deçà de la moyenne du marché, mais certaines banques comme Attijariwafa bank stagnent autour de 35% seulement. Autre exploit : une évolution beaucoup moins forte du coût du risque, dans un contexte de dégradation du portefeuille clientèle de l’ensemble des banques. Ainsi, les provisions pour créances en souffrance augmentent de 4,4% seulement pour se maintenir autour de 1,14 milliard de dirhams. Le stock de créances qualifiées « en souffrance » augmente néanmoins de 30% pour s’établir à un encours de 4,3 milliards de dirhams.

Cette évolution est à l’origine d’une légère amélioration de 2,5% de sa capacité bénéficiaire. Le résultat net s’établit à 548 millions de dirhams. Concernant le Groupe, l’évolution est légèrement différente qu’en social avec un PNB en progression de 2%, moins forte que pour la SGMB S.A. à 4,1 milliards de dirhams. Alors que le RNPG est en hausse de 11,4%, soit une bien meilleure performance pour s’établir à 627 millions de dirhams.